Quittons notre petite affaire de croissants et de parfait équilibre des petits déjeuners : elle conserve encore un côté trop humainement détestable. Pour rompre avec la misère réelle de l'économie capitaliste triomphante, il nous faut nous élever vers les abstractions célestes telles qu'elles se manifestent depuis le sommet des haubans du Barnum Circus.

    C'est toujours E.S. Phelps qui est à la manoeuvre : "Pour donner d'autres illustrations de l'équilibre économique dans une société, à l'aide d'exemples montrant des interactions entre de nombreux participants (éventuellement tous), nous allons maintenant concentrer notre attention sur un seul système économique [...]." Nous n'avons évidemment aucune raison d'être surpris : "Bien sûr, ce système ressemble beaucoup au capitalisme de référence - que l'on pourrait appeler capitalisme d'entreprises [...]."

    Mais nous allons définitivement rompre avec la très dangereuse économie classique qui posait la double question de la création de la valeur économique par le travail, et de l'accaparement des richesses issues de ce travail par les titulaires de la rente ou du profit. La parution du Capital de Marx en 1867 et le choc de la Commune de Paris avaient d'ailleurs permis de mesurer l'extrême urgence, pour les possédants et les "intellectuels" à leur solde, d'"organiser" la "science" économique sur des critères bien moins compromettants pour leurs intérêts.

    Or, comme l'écrit notre prix Nobel : "Une centaine d'années après la publication de la Richesse des nations d'Adam Smith [1776], l'analyse économique classique entame une nouvelle étape de son développement." Il ne pouvait plus être question d'en rester à la contemplation de la réalité de la lutte des classes ; il fallait grimper au plus haut du chapiteau et, de là, ne plus faire que dans l'extrême "pureté" : "L'objet de l'étude théorique de Marshall était un cas important, bien qu'à l'évidence particulier - une industrie dans laquelle tous les offreurs sont en concurrence pure [...]."

    "Concurrence pure" dans un monde où, par définition, le travail producteur des richesses économiques est coupé des moyens de production et des objets issus de cette même production par des droits de propriété qui le réduisent à ne toucher de salaire que pour autant que cela l'entretient et permet sa reproduction, c'est évidemment se moquer purement du monde.

    Mais regardons cela de plus près...