Une fois la rationalité définie comme choix orienté vers la frontière supérieure du domaine des possibles en vue de la rémunération la meilleure, selon E.S. Phelps : "Il semble normal que l'économie politique adopte, en tant qu'éléments de sa méthode d'analyse, le postulat que les gens sont rationnels dans ce sens - même s'il pourrait bien y avoir, dans toute société, pas mal de gens qui ne le sont pas, et même si tout le monde se trompe de temps en temps dans ses calculs."

    Les "gens"... People... Le tout-venant, comme nous l'avons déjà signalé. C'est évidemment le minimum de rationalité qu'on puisse exiger d'un conglomérat d'individus... qu'il soit constitué de telle sorte que chacun ou chacune aille vers l'objectif que la situation lui assigne et que l'observateur saura reconnaître d'avance. Sans cette hypothèse, celui ou celle que l'on a d'avance forgé(e) comme in-dividu, c'est-à-dire insécable tout autant que coupé de tout le reste, s'en iront comme des satellites qui auraient échappé à l'attraction terrestre. Ainsi le consommateur de "biens" se trouve-t-il lesté d'un poids : le choix rationnel quantifiable, qui le livre à la "science économique" des collègues de notre prix Nobel.

    C'est tout simplement un électron agrémenté d'une très vague fonction d'onde.

    Mais n'allons pas trop vite : "Cette acception minimale ne suffit toutefois pas." Mais encore?... "Il faut que les choix que la personne ferait dans différents ensembles d'opportunités ne soient pas 'contradictoires' entre eux ; même si les goûts peuvent évoluer avec l'âge et l'expérience, qu'il y ait, à un moment donné, une certaine cohérence logique du comportement d'une personne dans ses choix, dans des circonstances expérimentales différentes."

    C'est-à-dire que chaque individu doit absolument résister au temps historique, sans quoi il sortirait, sans crier gare, des radars de la "science" et en ficherait par terre la divine simplicité.

    Ainsi l'individu cher au professeur Phelps n'a-t-il même pas droit au clinamen dont Epicure agrémentait ses atomes.

    La science économique universitaire est décidément très en avance... sur l'âge de pierre... Mais, on le devine déjà, ce qu'elle organise là, c'est la captation de la mesure de la valeur : celle-ci doit quitter la réalité de la vie économique pour se réfugier dans les abstractions vides de sens dont l'économie politique moderne nous montre ici la parfaite inanité.

    Mais, nos braves économistes eux-mêmes s'en fichent éperdument, et E.S. Phelps avec eux puisqu'il en vient tout tranquillement à cette double palinodie. D'abord, "rares sont les économistes qui seraient prêts à défendre l'idée que l'hypothèse de rationalité est très réaliste". Et ensuite, "les économistes adoptent le modèle de l''agent rationnel', ou homo oeconomicus, parce que c'est un outil puissant du point de vue des objectifs qu'ils se donnent - un outil qui fonctionne bien, même s'il est tout à fait inexact - et parce qu'il n'existe pas, pour l'instant, d'alternative".

    Gare donc aux "objectifs qu'ils se donnent"!